À Téhéran, Barcelone présente son nouveau plan directeur pour la justice de genre

Menu principal

International Conference on Women and urban Life
Credits:

Metropolis Secretariat General

L'engagement de Metropolis envers une gouvernance métropolitaine et une réelle démocratie est basé sur une double stratégie. D'une part, il s'agit de centrer nos métropoles sur la vie quotidienne des habitants, en incorporant les besoins et les expériences des femmes dans la redéfinition des usages sociaux de l'espace urbain. D'autre part, en collaboration avec les membres de Metropolis, il faut travailler sur la mise en place de politiques orientées vers les besoins et les expériences des femmes. En ce sens, Mme Laura Pérez, présidente de Metropolis Femmes et conseillère pour les féminismes et les LGTBI au conseil municipal de Barcelone, ainsi que d'autres experts et des institutions internationales, a participé en tant qu'intervenante à la Première Conférence internationale sur les femmes et la vie urbaine, les 11 et 12 décembre derniers à Téhéran. Le discours de Mme Pérez sur l'« Émancipation et la justice sociale » visait à encourager l'élaboration et le développement de politiques urbaines, principalement dans les villes offrant une bonne qualité de vie, mettant l'accent sur les mesures implantées à Barcelone et le nouveau plan pour la justice de genre de la ville.

 

 « Nous avons besoin de l'émancipation des femmes, du point de vue collectif et individuel. Il faut promouvoir des politiques favorisant leur participation à la vie publique et développant la collaboration entre les conseils municipaux et l'action communautaire de groupes de femmes et de mouvements sociaux » a souligné Mme Pérez dans une déclaration devant les médias.

 

« Il est important de considérer que les besoins des femmes et des hommes sont parfois les mêmes, mais pas toujours. Nous n'occupons pas la même place dans la société, nous nous occupons davantage des personnes à charge, nous ne bénéficions pas du même accès au marché du travail, au logement ou aux ressources économiques. Nous ne nous déplaçons pas dans la ville de la même manière que les hommes. Un fort développement des réseaux de transport en commun en ville, principalement utilisés par les femmes, est essentiel » a déclaré Mme Pérez pendant les questions réponses du débat.

Outre son intervention pendant la conférence, Mme Pérez a tenu une réunion de protocole avec le Dr. Zahra Moshir, chef de la Sous-direction des Questions des femmes de la ville de Téhéran. Elles ont convenu de poursuivre leur collaboration sur le genre et la gouvernance urbaine après cette rencontre. La présidente de Metropolis Femmes a également pu être informée sur des projets menés à Téhéran pour l'émancipation des femmes et la création d'un espace public tenant compte des questions de genre.

La ville de Bruxelles a également participé à la Première Conférence sur les femmes et la vie urbaine.