« Vivre la ville » se termine à Buenos Aires sur des nouveautés et un grand succès de participation

Menu principal

Live-the-City_Closing-ceremony_TeatroColon_20May2015
Credits:

Martin Calvo - MCI Buenos Aires

« Vivre la ville », la Rencontre annuelle de METROPOLIS qui s’est tenue à Buenos Aires jusqu’au 21 mai, a représenté un jalon majeur dans l’histoire de notre association. Pour cet événement, caractérisé par une articulation inédite entre visites sur le terrain et débats autour de la gestion urbaine et qui fut aussi le point d’orgue des célébrations du trentième anniversaire de l’association, METROPOLIS a pu réunir de très nombreux dirigeants de ses villes membres. 

Les 623 personnes accréditées pour l’événement appartenaient à 151 organisations. En tout, 63 villes de 37 pays d’un peu partout dans le monde étaient représentées. Sur les 31 délégations d’élus et de hauts fonctionnaires de métropoles membres de l’association, 10 étaient menées par le plus haut dirigeant de leur gouvernement local (président de conseil régional, maire, gouverneur…) : Berlin, Buenos Aires, la Région Île-de-France, Johannesburg, Karaj, Montevideo, Montréal, Porto Alegre, la Région métropolitaine de Santiago du Chili et Rosario. D’autres hauts dirigeants venus de 16 métropoles (ministres, secrétaires d’État, adjoints au maire, conseillers municipaux…) étaient également présents.

Pour la première fois dans l’histoire des Rencontres annuelles de l’association, ce sont des visites sur le terrain qui ont servi de point de départ et de fil rouge aux discussions sur les trois thèmes – inclusion, innovation et développement durable – qui ont constitué les axes transversaux de la Rencontre. Présentés lors de la cérémonie d’ouverture par Mauricio Macri, chef du gouvernement de la Ville autonome de Buenos Aires, et par Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France et président de METROPOLIS, ces thèmes ont été abordés en profondeur lors de séances thématiques ainsi qu’à l’occasion de visites sur le terrain dans différents quartiers de Buenos Aires. L'expérience dans la Zone sud a ainsi montré aux participants comment un quartier délaissé depuis longtemps peut être redynamisé grâce au concours de ses habitants, tandis que celle du quartier du Microcentro leur a permis de mesurer la portée des projets mis en œuvre dans le centre de la ville pour favoriser la mobilité et le développement durable.

Le premier jour de la Rencontre, traditionnellement consacré à des réunions internes de METROPOLIS, a aussi été marqué par une innovation, puisque des ateliers ouverts à tous les participants sur les Jeunes de METROPOLIS et l’intégration de la dimension de genre dans les politiques publiques avaient été organisés. La séance « Relier les points » a permis à METROPOLIS de réunir pour la première fois ses principaux collaborateurs à l’occasion d’un atelier de travail dynamique axé sur l’action, avec pour objectif d’explorer les possibilités de synergies existant entre les différents points de l’actuelle structure de fonctionnement de l’association.

Le 20 mai, la séance « La parole des maires » a offert aux principaux dirigeants politiques des villes membres de METROPOLIS une tribune pour parler de leur action à la tête de leur ville, de l’évolution que celle-ci a connue depuis leur prise de fonctions et de la vision qu’ils ont de l’avenir des villes. Lors de sa réunion, tenue le même jour, le Conseil d’administration a rendu hommage à Alain Le Saux, secrétaire général sur le départ, et a souhaité la bienvenue à son remplaçant, Felip Roca. Il a également souhaité la bienvenue aux deux nouvelles villes membres de METROPOLIS, San Salvador et Ramallah. Enfin, le dîner de gala offert par le président Jean-Paul Huchon a clos les célébrations du trentième anniversaire de METROPOLIS lors d’une soirée animée par le meilleur tango argentin.

Cliquez ici pour voir les photos de la Rencontre.