Des femmes et des filles esclaves vivent dans votre ville. Cherchons ensemble une solution !

Menu principal

Des femmes et des filles esclaves vivent dans votre ville. Cherchons ensemble une solution !

Nos villes hébergent des femmes qui n’y vivent pas de leur propre volonté : elles y sont car elles ont été trompées ou forcées par quelqu’un ou par les circonstances. La plupart d’entre elles sont traitées comme un objet d’exploitation sexuelle.

L’esclavage du XXIe siècle

Toutes les 30 secondes, quelque part dans le monde, un nouvel enfant, une nouvelle femme, un nouvel homme est victime du trafic de personnes. La traite des femmes est l’esclavage du XXIe siècle.

Malheureusement, trop peu de cas sont portés à la connaissance des autorités pour que l’on puisse savoir avec exactitude combiende personnes sont sous l’emprise de gens qui lesastreignent au travail forcé et même, souvent, les obligent à se prostituer.

Une atteinte aux droits humains

À la liberté, à la dignité, à la sécurité, à la santé physique et psychique des personnes… Cette pratique suppose pour ses victimes la privation complète de leurs droits humains.

Un commerce très lucratif

On estime qu’à l’échelle mondiale la traite des êtres humains génère plus de 32 milliards de dollars par an, c’est-à-dire autant que le trafic de drogue et le trafic d’armes.

Les manifestations d’envergure mondiale constituent un pôle d’attraction pour les réseaux qui se livrent au trafic d’êtres humains.

Le Réseau international Femmes de Metropolis  organise le colloque « La sécurité et la protection des victimes d’exploitation sexuelle. Les nouvelles formes d’esclavage et leur impact au niveau local ». Y assister vous permettra de connaître les obstacles que rencontrent les autorités locales de votre ville et d’autres villes ailleurs dans le monde dans leur lutte contre le trafic d’êtres humains. Trouvons et partageons des solutions pour éliminer cette pratique dans notre ville.

Quand ? Le vendredi 13 juin 2014, de 9 h 15 à 14 h 30.
Où ? À l’Espai Francesca Bonnemaison. C/ St. Pere Més Baix, 7, Barcelone.
À l’intention de qui est-il organisé ? Des élus, des experts et des consultants en politiques de genre, d’égalité et de droits humains, des professionnels de la santé publique et de la justice pénale, des membres des forces de l’ordre, des sociologues, des étudiants…
Combien cela coûte-t-il? Le colloque est gratuit.

Consultez le programme et inscrivez-vous ici

Nous vous attendons !