Observatoire Metropolis : vers la capitalisation et la génération de connaissances concernant la gouvernance métropolitaine

Menu principal

Lanzamiento Observatorio Metropolis
Credits:

Metropolis Secretariat General

Lundi dernier, à l’occasion d’une journée de débat, Metropolis a présenté son Observatoire métropolitain, un projet visant à réunir divers acteurs dans un espace de réflexion concernant les phénomènes de transformation qui caractérisent aujourd’hui les métropoles contemporaines et leurs régions métropolitaines.

Avec le soutien de la région métropolitaine de Barcelone, l'Observatoir Metropolis, cherche à offrir des cadres de référence aux métropoles de l’association et du monde concernant la nécessité d’incorporer la vision métropolitaine dans la gouvernance des villes et du territoire. De plus, l’un des objectifs de l’Observatoire consiste à construire un espace de communication des connaissances, qui fournira les outils techniques et politiques requis pour faire face aux processus de changement.

Le lancement s’est célébré dans les locaux du CIDOB, un think-tank de Barcelone, sur le thème « Les défis des grandes villes » et s’est concentré sur l’analyse des tendances métropolitaines dans le monde, les défis de la gouvernance métropolitaine et des grandes villes et les diverses approches de gestion métropolitaine.

La session a été ouverte par Felip Roca, secrétaire général de Metropolis, et Oriol Illa, directeur des relations internationales et de la coopération de la Airerea Métropolitaine de Barcelone. Ils n’ont pas hésité à souligner que l’Observatoire a été créé en vue d’offrir à l’association un outil d’analyse et qu’il est important que les réseaux puissent répondre aux besoins des villes. 

Durant la première partie de la journée, Mariona Tomàs, professeure associée de sciences politiques à l’Université de Barcelone et experte en gouvernance métropolitaine, a présenté le premier volume de la collection Issue Papers de l’Observatoire Metropolis, qui expose une analyse du contexte métropolitain contemporain et les multiples modèles de gouvernance. Puis, Josep Maria Coll, chercheur associé sénior au sein du CIDOB a présenté le concept de « Wise cities » comme nouveau paradigme pour les villes. 

Les participants à la journée ont pu prendre part au débat qui a suivi la table ronde, consacrée aux approches de la gestion métropolitaine et animée par Edgardo Bilsky, directeur d’études au sein de CGLU. Directeurs respectifs de l’Observatoire métropolitain de la Communauté métropolitaine de Montréal et de San Salvador, Philippe Rivet et Tito Handal, aux côtés de Pierre Mansat, responsable de la métropole du Grand Paris, et de Ramón Torra, dirigeant de la région métropolitaine de Barcelone, ont présenté les spécificités de chacune de leurs régions et les divers instruments et indicateurs utilisés dans leur étude.

Durant la dernière partie de la journée, Verena Goranko, conseillère en politique junior au sein de la GIZ, a présenté les clés permettant d’atteindre les objectifs de développement durable à travers la coopération métropolitaine